Mais que se passe-t-il en ce moment dans les rayons puzzles des magasins de jouets ? La tendance des puzzles revient en force, et à bien y réfléchir, ce n’est pas si surprenant…

À l’origine du puzzle

On attribue l’invention du puzzle à John Spilsbury, un cartographe et graveur londonien qui, vers 1760, eut l’idée de découper des cartes des différents pays, pour apprendre, de façon ludique, la géographie.

Depuis, le puzzle a bien évolué….

En 2D ou en 3D, avec des motifs aux couleurs douces, des monochromes, ou personnalisables, des paysages, natures mortes, ou des fresques historiques, de 20 pièces à 54 000 pièces (le plus grand puzzle du monde, il donne le tournis !) il y en a pour tous les goûts, et pour tous les âges. La tendance des puzzles se confirme avec un immense succès en 2020 pendant le premier confinement. (voir ici un excellent article sur le sujet)

 

Pourquoi les puzzles ont-ils tant de succès ?

 

Considérés ces dernières années comme démodés, les puzzles font maintenant leur grand retour. Ils reviennent avec force sur le devant de la scène, et encore plus encore en ces temps de confinement. Ce jeu de patience séduit désormais petits et grands, ils nous occupent pendant longtemps et rassemblent toutes les générations. Avec le confinement, nous avons cherché à cultiver les petits plaisirs du quotidien, ceux que l’on pratique chez soi, tous ensemble, et qui procurent un sentiment de bien-être.

 

Décryptons cette tendance des puzzles…

#1 Le puzzle à la portée de tous

Le puzzle est à la portée de toutes et tous, il ne nécessite ni connexion Internet ni écran. Selon son âge, on joue plus ou moins vite, aussi longtemps qu’on veut. C’est un jeu facile qui ne demande pas de connaissance ou d’entraînement. Tout le monde peut participer, il n’y a pas de règle du jeu à respecter.

Contrairement à tous les jeux d’écran, on est ici dans le réel, avec des éléments à manipuler. Cette simplicité est très rassurante !

 

#2 Le puzzle, un jeu pour « chiller »

Avec le puzzle, on est en mode cool et décontracté ! On peut commencer un jour et finir le lendemain. On peut jouer tout en discutant ou en écoutant de la musique. Dans son canapé ou sur le tapis. En caressant le chat ou en se racontant des blagues. En mangeant une glace ou en regardant une série télévisée… Voilà pourquoi il plait tant en ce moment !

 

#3 Le puzzle, un jeu à partager

Les puzzles sont des jeux qui traversent le temps. Si vous avez une belle boîte, avec un joli graphisme, vous la garderez toute votre vie et la transmettrez plus tard à vos petits-enfants ! Les puzzles sont des jeux indémodables, et en ce moment c’est très rassurant. Acheter un puzzle est presque perçu comme un investissement. On l’utilisera quand on voudra, tout de suite ou plus tard.

 

#4 Le puzzle, un jeu pour découvrir le monde

Les puzzles sont de remarquables outils d’apprentissage. Grâce à la manipulation, le puzzle devient un outil pédagogique qui aide l’enfant à observer, repérer, comparer et donc mémoriser.

C’est tout l’enjeu des puzzles Poppik, qui sont fournis avec un poster permettant de connaître le nom des espèces animales représentées.

 

#5 Le puzzle, un jeu de patience

Faire un puzzle développe la patience et la persévérance : et on dit souvent que les enfants d’aujourd’hui ont besoin de travailler ces deux compétences !

 

#6 Le puzzle, un jeu de méthodologie

Percevoir la finesse des formes et des couleurs d’un puzzle développe chez l’enfant sa faculté à observer, analyser, anticiper. L’enfant entraîne ainsi ses compétences cognitives, et chaque joueur apprend à mettre en place ses propres méthodes et ses propres stratégies pour réussir.

 

#7 Le puzzle, un jeu de mémoire

Lorsqu’un enfant ou un adulte se concentre sur un puzzle, il développe sa mémoire afin de se souvenir des pièces qu’il a repérées. Les puzzles sont donc un excellent stimulant cérébral, pour tous les âges de la vie.

 

#8 Le puzzle, un jeu de concentration

Parmi les bienfaits développés par les puzzles, on compte la concentration. Pour parvenir à la fin de cette activité, il est nécessaire de fixer toute son attention sur la tâche à faire. (en découvrir plus ici et aussi ici)

#9 Le puzzle, un jeu de méditation

Les puzzles ont un effet presque méditatif. En période d’incertitude ou de stress, les puzzles agissent comme une antidote à la crise. Lorsque les mains et l’esprit sont occupés, on parvient à faire le vide dans sa tête. Par ailleurs, c’est très relaxant et satisfaisant de voir que les pièces s’emboîtent.

Et dans cette période d’enfermement, un puzzle apporte de l’évasion, c’est un bénéfice plus que magique. Le puzzle correspond parfaitement à ce besoin de retrouver du temps pour soi, pour son bien-être.

 

#10 Le puzzle, un jeu sensoriel

Les puzzles nous apportent un véritable plaisir sensoriel. Toucher les pièces, les ordonner, observer les jolies couleurs… Ouvrez une boîte sur la table du salon et vous verrez les habitants de la maison arriver comme des petits papillons pour toucher, manipuler, observer…

En avançant dans la réalisation de l’image, on peut éprouver le même plaisir que lorsqu’on ordonne sa maison : ranger, trier, sélectionner, mettre chaque chose à la bonne place.

Faites le test : lorsqu’il ne reste plus qu’une pièce à placer dans le puzzle, tout le monde veut la placer ! Pourquoi ? Parce que c’est tellement satisfaisant !

 

La tendance des puzzles risque de durer !

En cette période où nous recherchons des activités à partager ensemble, où nous avons besoin de nous recentrer sur des plaisirs simples et de « buller » à ne rien faire, le puzzle s’impose comme le jeu parfait. Le puzzle est un jeu au prix très abordable (à partir de 13 € environ) que l’on va garder tout sa vie : un cadeau idéal qui se partagera en famille. Il existe aussi des puzzles en stickers (signés Poppik, ici par exemple). On peut même trouver des puzzles personnalisés sur lesquels on imprime des photos de famille, ici par exemple.

Il existe une immense diversité de motifs et de graphismes. D’ailleurs, il existe de très nombreux fans de puzzles qui les collectionnent (voir ici). On les appelle les céphaloclastophiles.

Alors, craquerez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *